Mon Classeur

Votre classeur est actuellement vide.

Votre classeur vous permet d'accéder rapidement à vos pages préférées.

Pour ajouter une page à votre classeur, il vous suffit de sélectionner une page en cliquant sur l'icône "Ajouter au classeur" située sur le haut de chaque page.

FacebookTwitter Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texteAjouter à mon classeur Imprimer la page

Soutenir sa GPEC avec un co-financement du Fond Social Européen : l'exemple d'une entreprise de la Chimie

03.01.2019

Former 107 salariés dans le cadre d’un accord GPEC d’entreprise : c’est ce que permet, depuis janvier 2018 un projet cofinancé par le FSE à destination d’une entreprise du Finistère, spécialisée dans la fabrication de générateurs de gaz pour airbag.

Le projet, mis en place conjointement par l’OPCA DEFi, l’entreprise concernée, la branche Chimie et la DIRECCTE, permet de reconnaître le savoir-faire des opérateurs par le biais d’une certification (Certification de Qualification Professionnelle de branche ou Titre Professionnel).

Ainsi, 48 salariés bénéficieront d’un CQPI (inter industrie) « Opérateur de Fabrication des Industries Chimiques » et 59 autres d’un titre à finalité professionnelle « Technicien de Production Industrielle » (TPI) ou « Technicien Supérieur de Production Industrielle » (TSPI).

Ce partenariat avec le FSE est essentiel puisqu’il contribue à assurer la pérennité du site de production. En effet, à travers ce programme de formation, le co-financement permet à l’entreprise de construire l’usine du futur 4.0 : contrôle qualité assisté par solution numérique, robots collaboratifs de manutention, documentation de fabrication informatisée, communication par smartphones etc. Une transformation à grande échelle, qui a conduit l’entreprise à impliquer l’ensemble de ses salariés et de leur donner les moyens de savoir réagir au changement en favorisant des nouvelles situations d’apprentissage.

Plus globalement, le projet mené s’inscrit dans l’axe 2 des priorités identifiées par le FSE : « Anticiper les mutations et sécuriser les parcours et les transitions professionnelles ». Cet axe comprend 3 pistes d’actions :

  • le soutien à la formation professionnelle, afin de la rendre plus accessible aux salariés peu qualifiés, à ceux de plus de 54 ans, aux femmes, aux travailleurs handicapés, aux salariés en situation d’emploi instable
  •  le développement de l’égalité salariale et professionnelle afin d’atténuer les écarts existants entre femmes et hommes
  • une gestion plus avisée des âges, impliquant la valorisation des compétences des seniors

Plus d’informations sur les projets soutenus par le FSE : http://www.fse.gouv.fr/

* Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.